Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ouvrage

Quand la France sera réveillée par un Chinois, le monde tremblera !

 

Publié par yuntao

La stratégie sage pour la Russie est de revenir doucement à l'Europe en renonçant à son ancienne ambition. Tout ce qu'elle a fait pour rester au premier rang du monde n'aboutira qu'à son effondrement total. Les Russes sont toujours les victimes de sa propre folle ambition depuis la naissance de ce pays barbare.

 

Depuis 10 ans, la qualité du Monde ne cesse de se dégrader comme la civilisation occidentale. Les intellectuels sont snobs mais innocents comme les grenouilles à la base du puits. Ils méprisent le peuple au lieu de repenser leur propre stupidité. C'est la mort de la culture française.

 

C'est un scandale que des lycéens qui ont obtenu la mention "très bien" sont éliminés par le tirage au sort. L'égalité devrais être juste, elle n'est pas le prétexte pour s'échapper à la concurrence. Les nations ont peur de la concurrence perdront leur dignité. Le système éducatif devrait former les citoyens courageux.

 

Avec onze conseillers en commun entre l'Élysée et Matignon, Macron a démarré une tendance pour le régime présidentiel américain. Mais la fonction du premier ministre et du président est attribuée par la Constitution, le PM est la tête du gouvernement (Art.21: Le Premier ministre dirige l'action du Gouvernement.), non l'assistant du président, je me doute si le régime américain s'adapte bien à la tradition française. Le président préside, le PM gouverne, leur conseilles devraient focaliser sur les priorités différentes.

 

L'homme providentiel ne se prouve pas. Quand on n'a pas gagné la majorité, on se fait comme l'homme providentiel.

 

Les noblesses autour du Roi, les médias flattent les premiers et manipulent l'opinion publique, le peuple français dont la majorité est abstentionniste est redevenu le Tiers était. Voilà la France d'aujourd'hui.

 

Trump parle par twitter à tout moment devant l'ensemble du peuple américain, Macron parle devant le Congrès en revenant à Versailles. Trump est le président du peuple, Macron est la tête de la Noblesse. Les États-Unis représentent le futur, la France rappelle hier. Le nouveau continent est toujours vivant, la vieille Europe ne renaît plus.

 

Sauf la critique en manière de flatterie, les Français n'acceptent raisonnablement aucune critique dont ils peuvent profiter. Ceci dit, l'esprit de la France est déjà mort.

 

Les Français veulent le renouvellement, sans tenir compte de la qualité et de la conséquence.

 

La véritable mesure n'est pas de refaire confiance aux hommes politiques, mais refaire confiance à la démocratie.

 

Avant la politique de l'ouverture, la reconnaissance sur les États-Unis divise les Chinois en deux ; aujourd'hui, la reconnaissance sur la Chine divise les Occidentaux en deux.

 

L'était d'urgence sera prolongé jusqu'au moment où on renonce à cette expression : le terrorisme n'a rien à voir avec l'islam.

 

Les extrêmes gauches rappellent le communisme soviétique, les extrêmes droites flattent le nationalisme russe, c'est parce qu'ils ne se regardent plus que la France est le Maître de l'Europe. Les deux français n'ont plus la confiance en soi, donc ils cherchent le support d'ailleurs.

 

On n'a pas besoin d'un parti unique contre les extrêmes, on a besoin d'une patience pour écouter et comprendre le mécontentement des extrêmes, et d'une intelligence pour redresser une philosophie de base pour l'ensemble de la société.

 

Le président sans parti, il a tous les partis, le président sans candidat, il a tous les candidats. Le président sans programme, il a déjà écrit tous les livres pour former les citoyens.

 

Le parti socialiste n'est pas mort, il vit sous un autre nouveau nom : en marche. Macron veut être De Gaulle de la gauche, mais il ne copie que la forme, il n'hérite pas son esprit.

 

Fermer les yeux des Français devant les nouvelles pensées et le monde extérieur est peut-être la seule mission des éditions française.

 

Je souhaite que ce soit une nouvelle page pour la France, mais battre le Pen n'est pas battre l'islamisation et la pauvreté. On ne gagne pas l'élection, mais la responsabilité de redresser son pays.

 

Critiquer une religion n'est ni anti - les pratiquants, ni anti - une religion elle-même. Tout comme critiquer la Chine n'est ni anti - les Chinois, ni anti - la Chine elle-même. Car tout le monde a besoin de visage ailleurs pour mieux comprendre lui-même. De ce point de vue, la critique est l'amour, la flatte est la haine. Le vrai anti - musulmans est d'insulter ou d'interdire la critique sur l'islam. Le problème fondamental pour certains musulmans est là : ils regardent à tort tous l'amour comme la haine, et toutes les haines comme l'amour.

 

Si la critique sur la Chine ou la France n'est pas raciste, pourquoi la critique sur l'islamisation est raciste ?

 

La France est toujours gagneur. - Macron, il a raison, mais c'est les capitalistes français qui sont toujours gagneurs. Le peuple français ne gagne rien. Flatter les électeurs est-il un bon moyen pour redresser la France ?

 

Ce qui ne reconnait pas que l'Islam est un problème n'est pas capable de lutter contre le terrorisme. La guerre civile ne sera pas apportée par personne, elle a déjà eu lieu en France, en Europe, en Chine, et dans le monde entier à cause d'une forte islamisation globale.

 

J’ose dire qu’en France, aucune élite au pouvoir n’a l’intention d’apprendre l’intelligence philosophique et politique dans les autres civilisations. On leur apprend généreusement, mais on n’en apprend prétentieusement jamais, c’est le déficit de la balance intelligente. Donc, on reste notre position tandis que les Orientaux nous dépassent l’un après l’autre.

 

En 2003, dans le discours de réception de Valéry Giscard d’Estaing à l’Académie française, Jean-Marie Rouart a dit que l’ancien président de la République française devient un disciple du Confucius. Mais un jeune fonctionnaire m’a refusé gentiment : « Monsieur Tao, vos expériences chinoises ne s’adaptent à la France, un pays occidental où on utilise les couteaux et fourchettes, non les baguettes. »  Là, c’est bien la cause fondamentale du déclin de la France. Car on a oublié que toutes les réussites de la Chine, de la Corée du Sud, du Japon, dépendent du fait qu’elles apprennent de l’Occident y compris la France depuis 150 ans sans rejeter « leurs baguettes », jusqu’à aujourd’hui où ils ont déjà dépassé notre « vieille Europe ». En Chine ou en Corée du Sud, ceux qui sont plus jeunes sont généralement plus lucides et intelligents que ceux qui sont plus vieux, ce sont les sociétés qui sont vraiment en marche, tout à l’inverse de la France. Notre culture et éducation dominées par les élites ont profondément des problèmes.

 

Dès l'unité de l'Allemagne, le destine de l'Europe est décidé par elle. L'économie, la force, la population, l'Allemagne est la première puissance dans l'Europe, mais sa civilisation est trop locale, trop fermée, trop nationaliste d'être le leader de l'Europe. Les Allemandes n'ont jamais fait une bonne décision dans le tournant historique. L'absence de "leadership" est un inconvénient inhérent dans sa civilisation. S'ils n'acceptent pas être dirigés par la civilisation française qui est universelle, l'Union européenne n'est qu'une illusion.

 

L'Union Européenne est un idéal de tous les hommes. Mais Une Europe ne dirigée par la France est une catastrophe. Le pire, même la France d'aujourd'hui n'est pas dirigée par les vrais Français.

 

La politique est un tir à la cible. Le tir est la campagne, mais c'est la nation qui est la cible, non pas la présidence.

 

Les Français font « pas de choix » tandis que les Américains font la Révolution.

 

Entre les États-Unis et la Chine, il y a la France ; entre Washington et Pékin, il y a Paris ; entre l’anglais et le chinois, il y a le français ; entre la puissance et la force, il y a l’intelligence. La nation intelligente existe de deux façons : selon l’amour et selon la liberté. Le poème, c’est l’amour, la Révolution, c’est la liberté. La France est un poème dans la Révolution.

 

A nos jours, personne n'ose se vanter qu'il écrit le Français mieux que Victor Hugo, mais on considère que le Français écrit plus compliqué que celui de Victor Hugo est le belle Français.

 

En France, il y a trois Français. 1. le peuple français qui est gentil, ouvert, curieux, modeste ; 2. les vraies élites qui connaissent les défis pour la France, et qui cherchent les solutions dans le monde entier ; 3. les élites au pouvoir politique, culturel, qui sont snobs, et qui se moquent du monde qu'ils ne comprennent rien. C'est eux qui tuent le deuxième et prennent la décision à la place du premier.

 

Très triste ! La France, n'est pas la Chine qui est le pays laïque primaire depuis sa naissance. Les Français regardent l'islam comme une religion normale. L'islamisation ne cesse de conquérir la terre de Voltaire jusqu'à l'émergence de la guerre civile où le peuple français s'éveillera.

 

L'Europe sera morte à cause de la Restauration de l'Empire Ottoman.

 

Ce que Révolution veut, Dieu le veut. - Victor Hugo, Paris, 1867 ; Le ciel a compassion du peuple. Le désir du peuple est le désir du ciel. - 尚书 Shang Shu, IXe – VIe av. J.-C.

 

La diversité tant comme en France n'est pas la démocratie, mais la défaite de l'éducation nationale et de la culture française.

 

Les Etats-Unis d'Europe, selon Victor Hugo, seront dirigés par la civilisation française. C'est la seule façon pour construire l'UE, mais à nos jours c'est impossible, car personne ne croit la renaissance de la civilisation française, même pour les Français eux-mêmes. Le temps de Victor Hugo est-il passé ?

 

Le mot "protéger" n'est qu'un symbole de la dégradation d'une nation.

Peut-être, selon la civilisation chinoise, un homme d'État idéal est une synthèse entre Victor Hugo et Napoléon III. Un représente l'idéal, et un autre, le réel.

 

Dans la civilisation chinoise, le poète n'est pas une profession, mais une condition nécessaire d'être homme civilisé, donc il n'y pas de contradiction entre le poète et l'homme d'État, à l'inverse du cas français au 19e siècle : les historiens se doutent comment Lamartine a vécu cette double carrière.

 

"Vision du monde" est un mot qui est mort depuis longtemps dans la langue française.

 

La démocratie pour laquelle les Français ont lutté de génération en génération, à laquelle les Chinois ne cessent jusqu'aujourd'hui de consacrer leur vie, devient en France un jeu des groupes d'intérêts qui se disent comme les hommes politiques.

 

La communauté chinoise a raison d'être en colère. Auparavant, la police ne les a protégés pas quand ils ont été attaqués par les voyous. Maintenant, le pire, la police elle-même est devenue la menace de la vie. Ils travaillent plus et paient plus les impôts, mais ils ne profitent pas de la sécurité comme les touristes chinois qui consomment à Paris et qui en même temps sont volés par les Français.

 

Les Chinois regardent tristement la mort de l'Europe qui ne regarde pas la réalité.

 

Le centre était le grand courant politique en France, il était la force dominante qui a fait progrès la démocratie en France avec tant de figures comme Sieyès, Constant, Guizot, Tocqueville, Victor Hugo, Gambetta. Il était le défenseur du juste-milieu qui est l'art suprême de la politique et de la démocratie. Or, il est mort aujourd'hui car la spéculation politique a trahi sa valeur traditionnelle. La démocratie française a donc besoin d'une nouvelle pensée politique pour "la République du juste-milieu" à tous les Français.

 

L'UE est mal, donc toutes les mesures pour renforcer l'UE ne font que sa chute.

 

Si le Bible est un guide moral pour les hommes, le Coran est un ultimatum à l'ensemble de la société humaine.

 

Heureusement, on a le rêve qui est l'UE. Malheureusement, l'UE est construite par ceux qui ne comprennent rien l'histoire de la Chine qui est le premier modèle d'une union. Les Européens ne pensent que l'Europe.

 

Quand on menace le peuple avec "je suis le seul qui peut...", il faut qu'il ait une compétence suffisante pour répondre l'exigence du peuple et de l'histoire.

 

Toutes les grandeurs reposent sur les défaites successives, le Ciel nous sanctionne à cause de notre petit horizon qui a déçu l'amour du Ciel.

 

La défaite de Napoléon est celle du progrès de la civilisation occidentale. Mais les sociétés humaines sont sanctionnées par la volonté du ciel.

 

Les candidats donnent l'argent aux électeurs pour acheter les bulletins au lieu de rétablir le moral d'une nation pour redresser la France.

 

L'occident va reconnaître le monde lors qu'il est rejeté par ce dernier.

 

Pourquoi les Français jugent favorablement leur sort personnel, et le destin collectif dont ils ont une sombre vision ? Or les Chinois sont optimistes sur la Chine et pessimistes sur leur propre avenir ? Parce que les Chinois font les efforts pour la nation et le bien commun, donc ils croient que leur travail sera efficace, mais ils ne sont pas sûr qu'ils, eux-mêmes puissent en profiter à l'avenir. Mais les Français veulent d'abord partager le bien commun au détriment de la nation, donc ils savent l'avenir de la France en profitant l'héritage actuel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article