Le 13 décembre, à l’occasion de la manifestation anti-capitaliste organisée par la gauche, j’ai rencontré Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front Gauche. Je lui ai posé la même question que MoDem, parce que j’avais l’intention de savoir s’il y avait des rapports entre sa réponse et son slogan « place au peuple ».

 111213

- Selon vous, la Chine est une menace ou une chance pour l’économie française ?

 

- Non, la Chine n’est pas du tout une menace pour l’économie française, il est d’ailleurs tout à fait ridicule que l’on peut aller demander l’argent des Chinois pour aider les Grecques, car quand on regarde le classement international le revenu moyen place, la chine en 70ème position et les Grecques en 30ème , donc on n’a jamais vu que l’on demande de l’aide à plus pauvre que soi pour aider un autre pauvre, même la Chine n’est pas pauvre. C’est absurde et puis il y a toute une propagande qui fait de la Chine l’ennemi. La véritable problème du monde, ce n’est pas la Chine, c’est les États-Unis d’Amérique, leur milliards de dollars sans contre partie matérielle et avec les Chinois, il faut discuter, il ne faut pas les diaboliser, il faut discuter avec l’autorité chinoise, et faire de la coopération des bons accords, pas tout « commerce libre et non faussé ».

 

L’argent chinois ou l’argent du PCC, c’est un sujet très critiqué sur Internet chinois, sur weibo, presque tous les internautes chinois ne veulent pas jeter leur argent à la zone Euro, parce que jusqu’à aujourd’hui en Chine, le système social n'est pas complet, les écoles dans la montagne ont besoin de reconstruire et les enfants n’ont rien de manger le midi sauf quelques pommes de terre. Les Chinois détestent énormément que le gouvernement flatte les pays occidentaux qui sont beaucoup plus riche que la Chine avec notre argent. En Chine, aucune dirigeant les écoute, c’est normal, parce qu’elle est un pays parti-unique. Mais, c’est ridicule qu’en France, le Président Sarkozy dit, « L’argent chinois, pourquoi pas ». Il semble qu’il ne sait pas que les pauvres chinois sont dans l’enfer.

 

Peut-être les capitalistes occidentaux sont vraiment heureux que la chine ne deviendra pas démocratique, parce qu’il leur suffit de corrompre les puissants pour gagner l’argent du peuple chinois.

 

Même les autres partis politiques ont toujours des soucis sur l’argent de la Chine qui semble une menace. La vraie question, ce n’est pas d’accepter ou de refuser l’argent chinois, c’est de comprendre qui est le vrai propriétaire de cet argent et le sentiment du peuple chinois, si l’on respecte vraiment les droits de l’homme. La réponse de Mélenchon a touché profondément les Chinois qui ont lu mon message sur weibo. Parce qu’en France, un pays des droits de l’homme, il est peut-être le seul candidat qui respecte vraiment le peuple chinois. C’est vrai « place au peuple ».

 

Franchement, les Chinois comme moi, nous savons bien la solidarité, nous voulons bien coopérer avec nos amis occidentaux, mais le fait que les politiciens occidentaux sont si hypocrites et pragmatiques de communiquer seulement avec le PCC sans dire un mot au peuple chinois nous donne une vraie mauvaise impression. Je souhaite que pendant l’élection présidentielle de 2012, le sujet sur les droits de l’homme ,aussi bien sur la Chine, n’est pas un outil électoral, mais un symbole de la valeur de la France.

 

 

Retour à l'accueil