Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ouvrage

Quand la France sera réveillée par un Chinois, le monde tremblera !

 

Publié par yuntao

Ces dernies jours, deux grands hommes sont morts : Havel, un grand soldat liberal,  Kim Jong-il, un grand dictateur.

Le décès de l'ancien président tchèque et grand homme de lettres Vaclav Havel fait les chinois tristes, les commentaires de l’hommage sont partout sur Weibo (microblog chinois dont 200 millions utilisateurs ), je n’ai pas besoin de vous présenter, parce que vous pouvez les imaginer.

Cependant, la mort du dictateur nord-coréen, Kim Jong-il fait beaucoup plaisir les chinois, parce que nous sommes tous à côté du peuple Coréen qui subissent profondément le cruel règne de ce bourreau. Notre amitié existe depuis toujours, nous, le peuple chinois ont le même sentiment qu’eux. La mort de Kim Jong-il va faire nord-coréen plus ouvert et liberal qu’avant, parce que même l’autorité chinoise ne veut pas voir un voyou jouer toujours le feu et menacer le paix du monde.

 

Voici, deux typiques commentaires avec l’humour oriental partagés nombreux milles fois sur Weibo :

- Havel mérite bien un des grands soldats anti-dictature au 20ème siècle, quand il est mort, il n’a pas oublié d’emporter un grand dictateur.

- Kim Jong-il est mort le 17 décembre, le réveillon est presque la 1ère céremonie du 7 jours*, tout le monde peut chanter : Jing gou** bye, Jing gou bye, Jing gou on the way !

* Selon la tradition chinois, la 1ère céremonie pour le mort après 7 jours de sa mort.

** « Jing gou » en chinois = Kim chien, ici chien est un mot totalement négatif.

 

Les deux photos sont vraiment intéressantes :

Sur le reportage de la mort de Kim Jong-il de CCTV, 1ère  télévision officiel, on trouve que les gens brûlent sa photo et le drapeau national du nord-coréen.  

 111219mort01

Sur le 1er site internet chinois, sina, une fois, la nouvelle de sa mort avec la couleur rouge qui exprime la grand joie.

 

111219jing

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article