Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ouvrage

Quand la France sera réveillée par un Chinois, le monde tremblera !

 

Publié par yuntao

 Le candidat PS à l'élection présidentielle, François Hollande, a promis lundi une baisse de 30% du salaire du président et des ministres s'il est élu en mai 2012.

Quel étonnant !

D’abord, le salaire du Président ne répresente jamais sa valeur et sa rôle importante pour avancer la France. Quand Hollande promet un discounte, je me doute s’il soit un petit commerçant pour attirer les clients qui sont toujours en train d’attendre <le changement>. Mais quel changement ? Le changement d’une discounte du salaire du Président ? La grande inquiètude des français est notre destin et les mesures pratiques que les candidats proposent, mais pas le salaire du présient quel que soit le sommet.  

 Ensuite, si le Président peut restaurer notre économie, s’il peut créer beaucoup de nouveaux emplois, s’il peut…, nous serons très contents qu’il gagne beaucoup, parce qu’il travail efficacement beaucoup. Si le Présient n’a pas de compétence d’Etat, nous ne voterons pas pour lui, malgrè le salaire zero. Le contrat entre le président et l’Etat n’est vraiment pas un contrat du marché , c’est la confiance « Saint » entre lui et le peuple français. Nous avons besoin d’un vrai Président « cher ».

 Enfin, jusqu’aujourd’hui, on n’a pas encore trouvé ses politiques économiques efficaces, en revanche, il propose d’abord une discounte de son future salaire. Je me doute si ses engagements seront aussi une discounte, et s’il n’a pas assez confiance en soi de réaliser son projet. C’est une vraie mauvais impression d’un candidat présidentiel.

 En tout cas, je crois que le promesse de Hollande signifie son idéal naîf et sa solidarité avec notre peuple dans la situation dure. C’est un homme moral que je comprends, mais il l’a déclaré au faux moment. C’est mieux qu’il le fera après qu’il serait élu au lieu de maintenant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article